Études culturelles

Introduction aux Études culturelles

Bernard Darras

Dans les sociétés Occidentales industrielles, le développement de la démocratie de masse, de l’action politique des opprimés ­ notamment des ouvriers, des femmes et des jeunes ­, les premières décolonisations, la reconnaissance des minorités et de leur rôle, ont contribué à la remise en cause des certitudes du modèle Occidental.

Ceci a conduit à des révisions radicales des limites établies du champ de la culture qui ont permis d’intégrer l’ensemble des produits culturels dans le champ des études sans pour autant les fondre en un phénomène indifférencié. A ce titre, la haute culture et la culture de masse sont à la fois interrogées dans leurs définitions et considérées comme des formes culturelles parmi les autres, mais aussi comme des formes culturelles qui travaillent à se distinguer ­ y compris entre elles ­ en jouant des pouvoirs symboliques, économiques et techniques. Les Études culturelles tentent donc d’étudier tous les phénomènes culturels en évitant de les isoler et en les intégrant dans la complexité de leur contextes sociaux, politiques et historiques, mais aussi de leurs pratiques. Elles étudient particulièrement les rapports de force et de pouvoir qui sont en jeu et comment ses relations influencent et organisent les pratiques culturelles. A ce titre, les Études culturelles ne sont pas distantes de leur objet d’étude. Au contraire, ce sont des études impliquées et même engagées, voire activistes. Ce sont des recherches actions qui tentent de contribuer au changement des rapports de dominance et de discrimination, tels qu’ils se manifestent et s’expriment dans toutes les formes de sexisme, de racisme, de xénophobie, d‘élitisme et de colonialisme. Les Études culturelles s’intéressent à tous les phénomènes et à toutes les pratiques culturelles en les abordant par une approche interdisciplinaire ouverte et expérimentale qui s’inspire abondamment de la sémiotique et de la sociologie, mais aussi de la linguistique, de l’anthropologie, de l’ethnologie, des sciences de la communications, de la musicologie, des sciences politiques, économiques et juridiques, ou de la philosophie, de l’esthétique et de la psychanalyse. A toutes ces disciplines les Études culturelles empruntent librement concepts et méthodes, mais au passage, elles critiquent et transgressent les enjeux de territorialités symboliques et méthodologiques de ces disciplines.

La féministe et la pin-up

analyse par Marie-Hélène Bourcier

sexy woman in high heels and garter belt
Voir plus

Publié dans

L’oubli de l’être féminin

analyse par Christophe Genin

Voir plus

Publié dans

Bandes dessinées écrites

analyse par Jan Baetens

Voir plus

Publié dans

L’exécution sans jugement sous les rois maures de Grenade

analyse par Luke Gartlan

L'exécution sans jugement sous les rois maures de Grenade
Voir plus

Publié dans

L’interprétation sociologique des images

analyse par Jean-Pierre Esquenazi

photographie noir et blanc d'une vieille femme Algérienne
Voir plus

Publié dans

Relocating the Remains [Retrouver les Restes]

analyse par Ginette Verstraete

Voir plus

Publié dans

Joconde jusqu’à cent

analyse par Pascal Le Brun-Cordier

Parodie de la Joconde avec une moustache
Voir plus

Publié dans

Anne Vallayer-Coster : Les attributs des arts

analyse par Christophe Genin

Voir plus

Publié dans

Identité, authenticité et altérité

analyse par Bernard Darras

Voir plus

Publié dans

Une « autre » histoire. Les leçons de la forme dans la bande dessinée historique espagnole

analyse par Jan Baetens

Voir plus

Publié dans

Tag et graff

analyse par Christophe Genin

Voir plus

Publié dans